,

facebook

 

Mlle Pogany

Biographie

Après 7 ans comme tailleur de pierres et sculpteur sur des monuments historiques où j'ai pu travailler sur des bâtiments exceptionnels en Bretagne ou à Nantes, j'ai décidé en 2014 de créer mon entreprise de cours de sculpture à Toulouse. Fort de plusieurs années à l'École des Beaux-Arts de Brest (29) où j'ai pu développer ma création artistique, je suis en mesure d'apporter, à travers une formation courte, une expérience aux élèves désireux d'apprendre la sculpture avec des matériaux comme l'argile, la pierre.

J'ai commencé la sculpture très tôt, vers 14 ans, lors d'un stage de taille de pierre et sculpture chez Philippe Giraud en 1997 puis j'ai suivi un apprentissage chez lui de deux ans en taille de pierre, sculpture et moulage. J'ai pu travailler la pierre calcaire, le moulage en plâtre sur toutes sortes de création (fontaines, cheminées, dallage, moulage de créations originales, etc) Suite à cet apprentissage, j'ai décidé de partir en Bretagne. J'ai, de nouveau, suivi un apprentissage, mais dans la pierre dure ( granite, marbre, etc) dans une petite entreprise, fabricant de cheminées, pour me familiariser avec une nouvelle technique de taille de pierre et de sculpture. Durant ces trois années jusqu'au Brevet Professionnel en métiers de la pierre, j'ai pu acquérir une bonne expérience du métier de tailleur de pierres. Au fur et à mesure des années, et ce, jusqu'en 2002, je n'avais pas vraiment eu de suivi artistique hormis quelques cours du soir à l'école municipale des beaux-arts de Fougères où je dessinais des modèles "vivants" aux fusains. J'ai donc décidé, par le biais de ma professeur de dessin, de poursuivre un cursus artistique.

J'ai passé le concours d'entrée en 2003 des beaux-arts dans la région Bretagne où j'habitais depuis 3 ans et demi. Je me suis donc logiquement présenté aux quatre écoles dans l'espoir d'être pris dans au moins une des écoles. Finalement, ce sera trois des écoles sur quatre qui me proposeront de poursuivre mes études dans leur cursus, j'ai choisi Brest, pour l'éloignement. J'y ai passé deux années. Brest est une ville de l'emport où la vie a repris sur les cendres. J'ai rencontré des professeurs qui m'ont beaucoup apporté et qui m'ont tracé quelques sillons sur lesquels j'ai essayé de trouver le mien. Brest a été pour moi la ligne d'horizon qui me manquait.